Catégories
Création littéraire Microfictions

Affreux rires IV

« Je possède un signe distinctif qui fait qu’en toutes circonstances je peux me reconnaître. On m’a retiré, il y a longtemps, l’ongle du gros orteil droit parce que […] ».

Cette rubrique « Affreux rires » proposent des textes courts, voire franchement aphoristiques, publiés pour certains dans la revue L’Imbriaque sous le pseudonyme de Clément Destroit. Pour d’autres, ils sont inédits.
 

Je possède un signe distinctif qui fait qu’en toutes circonstances je peux me reconnaître. On m’a retiré, il y a longtemps, l’ongle du gros orteil droit parce qu’il m’était entré dans les chairs. C’était pourtant la seule partie de moi qui se fût jamais réellement incarnée.

Illustration de l’essai « Le gros orteil » de Georges Bataille par André Jacques Boiffard
Illustration de l’essai « Le Gros Orteil » (Georges Bataille) par Jacques-André Boiffard

(Rubrique à suivre…)

Par Fabrice Bourland

Écrivain, animateur d’ateliers d'écriture, conseiller littéraire, rédacteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s